L'usine Laigros

Publié le par Laurent Ridel

 

Représentée sur différences cartes postales, l'usine Laigros est un lieu quelque peu mystérieux de la lNeuve-Lyre car qui connait aujourd'hui sa localisation et surtout sa production d'antan. À partir de l'église, descendez la route de Bois-Normand. Arrivé sur le grand pont, tournez la tête vers la droite. La Risle, élargie, se divise en deux bras qui longent ou enserrent des bâtiments. Voici ce qui reste de l'usine Laigros. Plusieurs édifices ainsi que la cheminée ont été abattus très récemment en 2006.

L'usine était implantée sur le site d'un ancien moulin à blé. À la fin du XIXe siècle, Olivier Laigros en fait une fabrique de petits meubles en bois. Il en est encore le propriétaire quand vers 1906 les premiers photographes installent leur boîte noire dans la commune. Les clichés montrent notamment la cheminée, preuve de l'utilisation de la vapeur comme énergie. La tour de brique n'a même dix ans d'existence mais elle pourrait bien être à cette époque obsolète car depuis 1905 la Neuve-Lyre dispose d'une considérable innovation : l'électricité. La nouvelle énergie est produite au sein même de l'usine Laigros puis distribuée à la commune et aux particuliers qui s'abonnent. EDF n'a pas son mot à dire puisque la compagnie d'Etat n'existe pas encore.


En 1911, après liquidation judiciaire, l'usine est vendue. Elle semble absorbée par la scierie voisine de Charles (ou Yvan) et Marcel Blanchet.

L'ancienne usine Laigros en 2006. On aperçoit encore la cheminée à droite, à travers les arbres.


Commenter cet article